MUSIC&CINEMA
Festival International du Film d'Aubagne
du 30 mars au 4 avril 2020

HAROLD MANNING

HAROLD MANNING

©Joris Bolomey

Réalisateur, producteur, scénariste, traducteur 

Né en Angleterre en 1968, Harold Manning apprend le français pour passer son bac à Angers tout en travaillant en cachette de ses parents dans le cinéma Art-et-Essai qui s'y ouvre en 1982, Les 400 coups. Étudiant à la Sorbonne, il suit les cours de cinéma de Joseph Morder et réalise des courts métrages tout en collaborant chez des distributeurs ou des vendeurs internationaux. À Londres, il suit le développement des nouveaux longs métrages pour le BFI, la First Film Foundation et la société Raw Productions.
Il participe dès 1988 à la création et la programmation du festival d'Angers "Premiers Plans".

Le critique et cinéaste Louis Skorecki lui fait jouer son premier rôle, dans Les Cinéphiles. Il jouera également plus tard dans Mr. Nobody de Jaco van Dormael ou dans El Cantor de Joseph Morder.
Son premier long métrage, Loin du front, un film de guerre, est co-réalisé en 1998 avec Vladimir Léon. L'accueil critique est chaleureux. Harold Manning filme ensuite des documentaires, principalement des entretiens avec des cinéastes (Sydney Pollack, Robert Redford, Hou Hsiao-Hsien). Il découvre le théâtre en devenant l'assistant à la mise en scène de Deborah Warner puis de Robert Wilson, à l'Odéon, à Chaillot, au Barbican et en tournées internationales. Il intervient régulièrement sur l'antenne de France Inter, notamment dans son émission musicale Au temps pour moi dans laquelle il s'entretient longuement avec Pedro Amoldovar, Chantal Akerman, Wim Wenders, Stephen Frears Robert Guédiguian ou la grande chanteuse de jazz Shirley Horn dont il est le proche ami.

À travers les sociétés Northern Line Films puis Les Films de la Liberté, il produit ses propres documentaires ainsi que le moyen métrage de Vladimir Léon, Les Anges de Port-Bou.
Scénariste, dialoguiste ou adaptateur, diplômé de la Fémis, il commence à écrire des longs métrages pour d'autres cinéastes à la demande de son ancien professeur, le réalisateur Joseph Morder. Il travaille ensuite pour Tsai Ming-Liang, Marie-Christine Questerbert, Patrice Chéreau et Jaco van Dormael. Il a récemment signé l'adaptation et les dialogues de Elle de Paul Verhoeven et a collaboré au scénario de High Life de Claire Denis.

Il enseigne la critique cinématographique à la Fémis, notamment au cours de son séminaire annuel intitulé "La Séquence du spectateur". Il anime des ateliers d'analyse et d'écriture cinématographiques à la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis, la plus grande prison d'Europe.

Harold Manning a traduit des pièces classiques ou contemporaines, des longs métrages iraniens et des sitcoms américaines. Il a sous-titré près de 200 films, dont Au travers des oliviers d'Abbas Kiarostami, In the Loop d'Armando Iannucci, A Single Man de Tom Ford, Sur la route de Walter Salles, Maps to the Stars de David Cronenberg, Shame et 12 Years a Slave de Steve MacQueen, Another Year, Mr. Turner et Peterloo (encore inédit) de Mike Leigh. Il est enfin le traducteur-interprète régulier à Paris, depuis ses débuts, de cinéastes comme Jim Jarmusch, Ken Loach, Woody Allen, David Lynch ou Francis Ford Coppola.